Telma

Telma
dans le monde

Ralentisseur Telma
à bord

Le Laboratoire

d'Essais Telma

Découvrez nos prestations d'essais

ISO/TS 16949 ISO 14001 BS OHSAS 18001
Sécurité, Economie, Confort, Environnement
Telma
Notre Société
Historique
Historique Détaillé

Historique de la société Telma

1851

image

Mise en évidence de courants induits lors de la variation du flux magnétique à travers une
masse  métallique  par  Monsieur Jean  Bernard  Léon  Foucault.  Courants  qui  portent  depuis  son
nom.

1903

Steckel dépose le premier brevet de ralentisseur à courants de Foucault.

1936

image

Apparition en France des premières applications sur véhicules des ralentisseurs à courants de Foucault construits sur le principe d’un disque induit unique central.
Cet appareil a été conçu par l’ingénieur français Monsieur Raoul Roland Raymond Sarazin.

1946

image

Le premier ralentisseur TELMA est commercialisé en association avec Monsieur Raoul
Sarazin ; il s’agit  du modèle 450 qui est adapté aux véhicules jusqu’à 18 tonnes de poids total roulant (PTR).

1949

La Société ELMA «ELectro-Mécanique de l'Aveyron», détenue par le groupe français Labinal, fait l’acquisition exclusive des licences des brevets de Raoul Sarazin.

La Société ELMA s’inscrit dans une démarche de perfectionnement continu des ralentisseurs à courants de Foucault ; démarche qui lui permet de déposer des brevets d’amélioration, dès ses débuts.

Les ateliers de production de la Société ELMA se trouvent alors rue Séverac, à Rodez, dans l’Aveyron, et le siège social au 84 de l’avenue des Champs Elysées, à Paris.

1950

La gamme des ralentisseurs TELMA est enrichie des modèles 360 et 510 qui permettent d’équiper des véhicules de 4 à 32 tonnes de poids total roulant (PTR).

En mars, la revue “Sud-Est Industriel et Commercial” publie un article intitulé « La terrible descente de Laffrey vaincue sans danger ». Cet article décrit l’essai réalisé tout au long des 7 km de la descente de Laffrey avec un camion de 8,3 tonnes équipé d’un ralentisseur TELMA et transportant 12 tonnes de charbon. La descente de Laffrey détenait alors le record de la route française avec la plus forte déclivité, avec une moyenne de 14 % et un tronçon à 17 %. L’article conclut sur les avantages exceptionnels apportés par le ralentisseur TELMA en terme de sécurité. En effet, le TELMA a permis au camion de parcourir les 7 km de la descente, en 15 minutes, à une vitesse maximale de 50 km/h, sans aucun recours aux systèmes de freinage par friction.

TELMA, avec sa maison mère Labinal, commercialise une gamme complète de bancs d’essais pour moteurs destinés aux stations-services pour véhicules.

1951

L’exclusivité des droits d’utilisation par la Société ELMA des brevets de Raoul Sarazin est officiellement reconnue par décision de justice en date du 23 avril.

1952

image

Le siège social est transféré au 7bd Malesherbes à Paris 8ème.

1953

image

La volonté de perfectionner le ralentisseur électromagnétique conduit TELMA à concentrer ses efforts de recherche sur l’amélioration de la dissipation des calories générées lors du fonctionnement du ralentisseur. C’est ainsi qu’apparaissent les ralentisseurs de la gamme 15000 à double disque induit.

1954

image

Le 29 juin, par décision de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires, la Société Electro Mécanique de l’Aveyron change sa dénomination en Compagnie TELMA. Par arrêté du 17 juillet, les pouvoirs publics français imposent l’usage d’un ralentisseur sur tous les véhicules de transport de personnes de plus de 8 tonnes de PTAC (poids total autorisé en charge) dans les régions déclarées difficiles et accidentées, dont la liste a été détaillée par une circulaire ministérielle du 11 Juin 1957.

1955

image

Du 12 au 17 septembre, l’UNION TECHNIQUE de l’AUTOMOBILE et du CYCLE se livre à des essais au Mont Ventoux avec un véhicule muni d’un ralentisseur TELMA.

La Compagnie TELMA, grâce à sa volonté continue d’amélioration du principe du ralentisseur « Sarazin » à disque induit central, crée le premier ralentisseur TELMA à deux disques induits extérieurs, inventé et réalisé par l’ingénieur Gilbert Lamarque, entre lesquels est disposé le système inducteur comportant deux couronnes d’électro-aimants. Cette construction révolutionnaire, qui sera aussitôt protégée par des brevets déposés tant en France qu’à l’étranger, fait, depuis, l’unanimité dans le monde du freinage électromagnétique.

Les ralentisseurs TELMA de la série C, basés sur ce concept, sont alors commercialisés.

La gamme des ralentisseurs de type Axial est composée des modèles suivants :

  • C40   100kg  <  6 tonnes
  • C80   145kg  <  9 tonnes
  • C100 165kg  <  14 tonnes
  • C135 245kg  <  25 tonnes
  • C160 320kg  <  35 tonnes
  • C200 370kg  <  50 tonnes

1956

En juin, le magazine AUTOMOBIL TECHNISCHE ZEITSCHRIFT (ATZ) publie une étude faite à la demande du Ministre des Transports de la République Fédérale Allemande dans le cadre d’une campagne entreprise pour accroître la sécurité de la circulation routière. D’après cette étude, seul le ralentisseur TELMA à courants de Foucault peut être considéré comme un ralentisseur utilisable dans la pratique.
Le siège social est transféré au 14 rue Daviel, Paris 13ème.

1957

Convaincues de l’importance du ralentisseur TELMA dans le domaine de la sécurité routière, les compagnies françaises d’assurances accordent une réduction de prime pour les véhicules équipés d’un ralentisseur TELMA.
Le ralentisseur TELMA ne comptera plus dans le PTAC (poids total autorisé en charge) autorisé par l’ Administration Française des Mines, ce qui prouve le grand intérêt que porte l’ administration à l’utilisation du ralentisseur pour accroître la sécurité des poids lourds.

1958

Le réseau de distribution, déjà en place en France, a été largement étendu à la majorité des pays européens.

1959

image

L’ouvrage de Roger Gerber « L’AUTOMOBILE », faisant référence à l’époque, ne mentionne que le ralentisseur TELMA comme solution utilisable dans la pratique.

Création de la filiale allemande BFH (Bremsen und Filter Handelsgesellschaft), à Schmiden, à proximité de Stuttgart, chargée de la distribution et de l’assistance technique pour l’Allemagne.

Egalement, fin des années 50, création de la filiale anglaise, TRL (TELMA Retarder Ltd), à Londres, chargée de la distribution et de l’assistance technique pour le Royaume-Uni. 

1960

Poursuivant ses efforts de recherche sur l’amélioration de la dissipation des calories générées lors du fonctionnement du ralentisseur, TELMA commercialise une évolution de l’ensemble de sa gamme qui sera désormais équipée de rotors à ailettes courbes et canaux de ventilation, améliorant ainsi la dissipation thermique tout en diminuant la traînée aérodynamique.
La gamme TELMA est alors composée des modèles suivants :

  • C40    100kg  <  6 tonnes
  • C80    145kg  <  9 tonnes
  • C100  165kg  <  14 tonnes
  • C120  205kg  <  19 tonnes
  • C135  245kg  <  25 tonnes
  • C160  320kg  <  35 tonnes
  • C200  370kg  <  50 tonnes

1961

L’UNION TECHNIQUE de l’AUTOMOBILE et du CYCLE organise une conférence suivie d’une discussion sur les ralentisseurs. Pour ce qui est des ralentisseurs électriques, seul le ralentisseur TELMA est présenté.

1962

En janvier, le Ministre Espagnol de l’Industrie déclare le ralentisseur TELMA, pour camions et autobus, d’utilité publique.

1965

image

En octobre, le siège social s’installe au 2 rue Louis Champion, à Bezons, en région parisienne.
Cette année-là, les activités de l’usine de Rodez sont déplacées sur le site de Vire en Normandie.

1966

image

Les succès extraordinaires de la Compagnie Française TELMA, dans le domaine des ralentisseurs exportés dans le monde entier et construits sous licence, en Espagne, ont incité un grand nombre d’industriels étrangers à copier plus ou moins servilement les ralentisseurs TELMA. Ces industriels, peu scrupuleux, ne se sont pas contentés de diffuser leurs ralentisseurs de contrefaçon dans leur pays d’origine, mais également en France et à l’étranger.

1967

image

TELMA lance le ralentisseur “Focal ®”, concept révolutionnaire destiné à équiper les boîtes de vitesses et essieux moteurs. C’est pour pouvoir équiper les autocars à moteur arrière des constructeurs français Saviem et Berliet que TELMA a développé le ralentisseur Focal ®, qui autorise des montages sur véhicules à arbre de transmission court. Ce concept a rapidement séduit le marché et plus particulièrement les fabricants de boîtes de vitesses, qui ont validé le montage de ralentisseurs TELMA Focal ® sur leurs produits. Les premières solutions ont été commercialisées par ZF Friedrichshafen sur ses gammes AK/S6-70, suivies de nombreuses adaptations sur boîtes de vitesses pour tracteurs industriels.

La fabrication des ralentisseurs quitte l’usine de Vire pour l’avenue de Clichy, à Saint-Ouen, en région parisienne.

1968

En avril, création de la filiale espagnole, MATELI S.A.,  destinée à répondre aux besoins de la péninsule ibérique avec une usine de production aux abords de Pampelune et un centre de distribution et d’assistance technique basé à Madrid.

La gamme CA fut également introduite en 1968.

Victime de son succès grandissant, TELMA est contrainte, pour protéger les intérêts du marché du ralentisseur électromagnétique, de se lancer dans la lutte contre la commercialisation des ralentisseurs de contrefaçon.

C’est ainsi que les décisions de justice suivantes ont été prises :
Le 2 avril 1968, la Société espagnole KLAM est condamnée par le Tribunal de Grande Instance de PARIS pour copie servile vis-à-vis de la Compagnie Française TELMA.

Le 3 décembre 1971, la Société espagnole SUPERFRENOS ELECTRICOS est condamnée par le Tribunal de Commerce d’AVIGNON pour concurrence déloyale envers la Compagnie Française TELMA.

Le 13 janvier 1972, par Arrêt de la Cour d’ Appel de PARIS confirmant un jugement du Tribunal de Grande Instance de PARIS en date du 4 février 1971, la société espagnole SUPERFRENOS ELECTRICOS est condamnée pour concurrence déloyale et atteinte à la propriété littéraire et artistique de la Compagnie Française TELMA.

Le 3 juillet 1972, par Arrêt de la Cour d’ Appel de PARIS confirmant un jugement du Tribunal de Grande Instance de PARIS en date du 14 mai 1971, la société espagnole SUPERFRENOS ELECTRICOS est condamnée à verser des dommages et intérêts à la Compagnie Française TELMA et le brevet français N°1.582.167 déposé par SUPERFRENOS ELECTRICOS est annulé.

Le 1er décembre 1972, par Arrêt de la Cour d’ Appel de PARIS confirmant le jugement du Tribunal de Grande Instance de PARIS en date du 16 octobre 1971, la société espagnole FRENOS IRUÑA est à nouveau condamnée pour usage de procédés déloyaux vis à vis de la Compagnie Française TELMA et le brevet français N° 1.434.246 déposé par Frenos IRUÑA est annulé.

Le 31 mars 1973, par Arrêt de la Cour d’ Appel de PARIS confirmant un jugement du Tribunal de Grande Instance de PARIS en date du 9 février 1972, la Société Espagnole FRENOS IRUÑA est condamnée pour contrefaçon de quatre brevets et certificats d’addition français exploités par la Compagnie Française TELMA.

Le 9 avril 1974, la Société Espagnole FRENOS IRUÑA est condamnée par le Tribunal de Grande Instance de PARIS pour contrefaçon de cinq brevets français exploités par la Compagnie Française TELMA.

Le 25 juin 1974, la Société Espagnole ONECA S.A. est condamnée par le Tribunal de Grande Instance de PARIS pour contrefaçon et concurrence déloyale envers la Compagnie Française TELMA.

1969

image

Le premier modèle Focal monté en série est le Focal 115 demandé par le constructeur SAVIEM pour l’équipement de son autocar E7 à moteur arrière.
Mise sur le marché de l’Essieu-Ralentisseur EUROTELMA destiné à équiper les remorques et semi-remorques en coopération avec la société EUROPE TRANSMISSION.

1970

Le siège social se déplace au 89 de l’avenue du 18 Juin 1940, à Rueil-Malmaison, en région parisienne.
Le ralentisseur Focal, offrant une solution incontournable pour les autocars à moteur arrière, fait une percée remarquable sur le marché des constructeurs allemands.
TELMA commercialise, sur l’utilitaire J7 de la marque Peugeot, son premier ralentisseur hydraulique. Le Telmatic est une turbine hydraulique qui utilise le liquide de refroidissement du véhicule. Placé en ligne avec le vilebrequin, il s’agit d’un ralentisseur primaire qui renforce le frein moteur ; il délivre un couple nominal de 150 N.m, surmultiplié par le rapport de boîte de vitesses enclenché.
Cette même année, la société BOSCH décide d’abandonner son projet de ralentisseur électromagnétique flasqué suite au refus de TELMA de leur concéder les licences nécessaires.

1972

image

TELMA introduit le modèle CC250, premier appareil d’une longue lignée de la gamme CC, et poursuit également la commercialisation de la gamme CA, qui comporte 4 appareils :

  • CA100   148kg   100m.daN
  • CA135   206kg   145m.daN
  • CA160   323kg   160m.daN
  • CA200   323kg   200m.daN
     

1975

TELMA a vendu plus de 1000 ralentisseurs hydrauliques Telmatic.

1976

En décembre, le siège social et l’usine de production sont regroupés sur le site actuel de Saint-Ouen L'Aumône en région parisienne.

La gamme des ralentisseurs se compose des modèles suivants :

de type Axial
série CA

  • CA65    132kg    65mkg    5 à  8 tonnes
  • CA100  148kg  100mkg    8 à 13 tonnes
  • CA135  206kg  145mkg  13 à 19 tonnes
  • CA160  323kg  160mkg  19 à 26 tonnes
  • CA200  323kg  200mkg  26 à 35 tonnes

série CC

  • CC135/160 230kg  135/160mkg 13 à 26 tonnes
  • CC170/200 300kg  170/200mkg 26 à 35 tonnes
  • CC220/250 330kg  220/250mkg 35 à 50 tonnes

de type Focal

  • Focal   65   89kg    65mkg    5 à  8 tonnes
  • Focal 115 125kg  115mkg    8 à 13 tonnes
  • Focal 130 130kg  130mkg  11 à 15 tonnes
  • Focal 155 165kg  155mkg  15 à 26 tonnes
  • Focal 170 171kg  170mkg  26 à 35 tonnes
  • Focal 205 230kg  205mkg  35 à 38 tonnes
  • Focal 250 265kg  250mkg  38 à 50 tonnes

1978

Lancement des CC65, CC80 et CC300.

1979

image

Lors de la construction de l’aéroport de Nice, pris partiellement sur la mer, 80 camions BERLIET 6x4 équipés du ralentisseur TELMA CA200, se sont relayés pour transporter les remblais sur ce chantier de très grande envergure.

La gamme Axial a été élargie avec l’introduction du ralentisseur suivant :

  • CE30  63kg  350 Nm              3,5 à 5 tonnes

1983

image

TELMA poursuit la démarche d’intégration de ses ralentisseurs de type Focal, dont le nouveau modèle F300, en partenariat avec les plus grands acteurs du marché de boîtes de vitesses. Quelques exemples : ZF “Ecosplit”, RENAULT V.I. “B9/B18”, EATON “Fuller”, SCANIA “GR870T”, MERCEDES-BENZ ”G4”.

1984

image

Création d’une antenne commerciale au Japon, à Tokyo, pour le marché d’Extrême-Orient.
Lancement du modèle : CC100.

1985

TELMA introduit une innovation majeure qui permet, en optimisant la génération des courants de Foucault, une amélioration du couple de l’ordre de 10 %, sans avoir d’impact ni sur la consommation électrique ni sur le poids du ralentisseur. Cette innovation TELMA est appelée technologie RIC (Réaction d’Induit Compensée).

Création de la filiale américaine TELMA Retarder Inc., qui s’installe dans un premier temps à Cleveland (Ohio) pour six mois puis  s’implante ensuite à Hayward (Californie). Cette dernière est chargée de la distribution et de l’assistance technique en Amérique du Nord.

1987

image

Lancement du Focal 2000 et du Focal 2200, qui intègrent la technologie RIC et une nouvelle génération de rotors, puis les systèmes électroniques suivants :

Interface ABS 1ère génération, référence JC240100, intégrant les fonctions suivantes :

  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse simplifiée
  • fonction interface ABS
  • immunité CEM (Compatibilité Electro Magnétique)

 

Coupure à Basse Vitesse Universelle, références JC252100/JC251100/…,  intégrant les fonctions suivantes :

  • commandes manuelle et au pied
  • coupure à basse vitesse avec signal du tachygraphe ou d’une mini-génératrice

 

1988

image

Lancement des Focal 3000 et 3300 qui intègrent la technologie RIC et une nouvelle génération de rotors.
TELMA lance une campagne de communication illustrée par le célèbre dessinateur «humaniste» français Piem.

Puis commercialisation des systèmes électroniques suivants :

Interface ABS 2ème génération, références JC242100/JC241100/…, intégrant les fonctions suivantes :

  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse
  • fonction interface ABS (régulation et alarme)
  • immunité CEM renforcée


Interface frein sur échappement, référence JC322100 : module permettant de commander le frein sur échappement, en fonction du régime moteur, et de le coupler au ralentisseur TELMA.

1989

Création de la filiale TELMA Retarder Italia implantée à Milan.
Lancement du CC50.
Le groupe TELMA emploie 350 personnes et consolide un chiffre d’affaires de 395 millions de Francs, dont 59 % réalisés à l’exportation.

1990

image

Le logotype TELMA adopte la couleur “bleu” du groupe Labinal.

1992

En juin, TELMA présente le concept de Ralentisseur dit “M” et lance le modèle M3300.

1993

TELMA lance la famille M de type Axial qui introduit une standardisation des stators avec la famille Focal,

  • M200    283kg  2000 Nm
  • M271    338kg  2700 Nm
  • M301    340kg  3000 Nm
  • M3000  350kg  3000 Nm
  • M3300  368kg  3300 Nm

et en même temps complète sa gamme Axial en y rajoutant :

  • CE35      66kg    350 Nm
  • CC125  172kg  1250 Nm
     

1995

image

TELMA commercialise le ralentisseur Focal FN50-85 qui présente, à performances équivalentes, un encombrement réduit de 25 % par rapport au modèle FV60-90.

Mise sur le marché de l’ ERC (Electronic Retarder Control), calculateur filaire (sans CAN), sous les références JC332100/…, intégrant les fonctions suivantes :

  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse
  • fonction interface ABS (régulation et alarme)
  • surveillance de la tension de la batterie
  • protection contre le moteur
  • fonction CTR (contrôle thermique des rotors)
  • régulation de vitesse indépendante
  • possibilité de couplage à la régulation de vitesse du contrôle moteur
  • paramétrage PC
  • diagnostic On Board par voyant au tableau de bord
  • diagnostic Off Board par PC

1996

image

Evolution du logotype et changement le 15 novembre du nom en TELMA SA.
Présentation du concept Hydral lors de l’IAA en Allemagne : premier ralentisseur électromagnétique à refroidissement par eau, produisant le courant électrique qu’il consomme.

Création de la filiale mexicaine, TELMA RETARDER DO MEXICO, pour la commercialisation des ralentisseurs sur le marché mexicain.

TELMA commercialise, au Brésil, les premiers ralentisseurs Focal de la gamme FL, étudiés spécialement pour équiper les autocars à moteur arrière. Ils présentent une solution plus courte que la gamme Focal standard, par l’absence de roulement additionnel.

1997

Commercialisation de nouveaux dispositifs électroniques tels que :

Calculateur Hydral RS24, calculateur multiplexé (avec CAN), portant la référence JC382102 et intégrant les fonctions suivantes :

  • calculateur multiplexé 1ère génération pour ralentisseur Hydral
  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse
  • fonction interface ABS (régulation et alarme)
  • surveillance de la tension de la batterie
  • protection contre le moteur
  • couplage à la régulation de vitesse du contrôle moteur
  • régulation de vitesse
  • surveillance des températures stator et rotor du ralentisseur
  • diagnostic On Board
  • diagnostic Off Board


Interface Hydral, électronique de puissance de pilotage du ralentisseur Hydral, portant la référence JC362100 et intégrant les fonctions suivantes :

  • commande linéaire
  • lecture et contrôle du courant dans les bobines
  • diagnostic
  • intégration électronique sur le ralentisseur

1998

image

Lancement de nouveaux systèmes électroniques :

Speedomatic, calculateur utilisé en version filaire (base hardware MCR 24V), portant la référence JC372100 et intégrant les fonctions suivantes :

  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse
  • fonction interface ABS (régulation et alarme)
  • surveillance de la tension de la batterie
  • option protection contre le moteur
  • régulation de vitesse
  • gestion du voyant TELMA

Calculateur ralentisseur MCR, calculateur multiplexé (CAN), portant les références JC37xxxx/MC00xxxx et intégrant les fonctions suivantes :

  • commande manuelle du ralentisseur
  • commande au pied du ralentisseur
  • coupure à basse vitesse
  • fonction interface ABS (régulation et alarme)
  • surveillance de la tension de la batterie
  • protection contre le moteur
  • couplage à la régulation de vitesse du contrôle moteur
  • option de contrôle thermique du ralentisseur
  • régulation de vitesse
  • diagnostic on Board
  • diagnostic Off Board (KWP2000 / UDS)
  • option EOL (paramètres)

Les MCR références JC372100/200/303/302/305/306/307 et 310 sont développés et montés sur des camions RENAULT Véhicules Industriels.


En 1998 Telma décide de donner de nouvelles appellations à l’ensemble de ses ralentisseurs.

Nouvelle dénomination de la gamme Axial :

  • AE30-32
  • AE30-35
  • AC50-55
  • AC50-65
  • AC51-00
  • AC61-25
  • AC61-35
  • AC61-60
  • AC72-00
  • AC82-45
  • AC82-70
  • AC83-00
  • AC83-31
  • AM82-01
  • AM82-71
  • AM83-01
  • AM83-00
  • AM83-30
  • AD50-50
  • AD50-60
  • AD50-90
  • AD71-30
  • AD71-55
  • AD72-00

Nouvelle dénomination de la la gamme Focal :

  • FS70-65
  • FN50-85
  • FV60-90
  • FV61-00
  • FV61-30
  • FV61-40
  • FV71-50
  • FV71-70
  • FV71-90
  • FV61-31
  • FN72-00
  • FN72-20
  • FN72-40
  • FL71-70
  • FL72-20
  • FL72-40
  • FP82-00
  • FV82-70
  • FV82-60
  • FV83-00
  • FN82-70
  • FN83-00
  • FN83-30

1999

image

Essais routiers, sur camions MERCEDES-BENZ, des premiers ralentisseurs Hydral adaptés à une utilisation en série.

Cette année-là, TELMA lance la nouvelle gamme AD avec les deux modèles suivants :

  • AD50-55 124kg  550 Nm
  • AD50-90 125kg  900 Nm

2001

image

Intégration dans le groupe VALEO, branche Systèmes Electriques.
Le MCR référence JC372315 est développé et monté sur des autocars EvoBus (pour ses marques : MERCEDES-BENZ et Setra).
Le MCR référence JC372311 est développé et monté sur les camions RENAULT VI.

2002

TELMA poursuit la commercialisation de la gamme AD en l’enrichissant des modèles suivants :

  • AD61-30 190kg  1300 Nm
  • AD61-55 197kg  1600 Nm
  • AD72-00 230kg  2000 Nm

2004

TELMA commercialise le FN82-40, spécialement étudié à la demande d’IRISBUS. Le FN82-40 présente une masse inférieure de 30kg au FN72-40 pour un couple identique.

Cette même année, TELMA complète sa gamme AD en y rajoutant le modèle suivant :

  • AD72-60 255kg  2000 Nm

2005

Nouvelle usine implantée dans la région de Shanghai et destinée à fournir le marché chinois.
L’usine chinoise fabrique, sous licence de la société TELMA SA, une partie de la gamme Focal adaptée aux besoins du marché chinois.

2006

Les MCR référence JC372319 sont développés et montés sur des camions RENAULT Trucks,  les références MC002016/033 sur des autocars IRISBUS, la référence MC001020 étant destinée aux minibus IVECO Daily.

2009

Le MCR référence MC002019 est développé et monté sur des autocars VDL, tandis que la référence MC001024 est créée pour des minibus IVECO.

2010

image

En septembre, l’ensemble des sociétés formant le groupe TELMA est racheté, au groupe Valeo, par la société Torque Industry, elle-même fondée par un groupe de 4 managers et de 3 investisseurs.
A l’occasion de ce changement, la marque TELMA adopte un nouveau logotype.

2011

TELMA lance la gamme FM. Cette dernière génération de ralentisseurs, de type Focal,  fruit de l’incontestable expérience de TELMA dans le domaine, introduit de nombreuses améliorations. La taille 6, première à composer cette nouvelle famille, a été développée spécialement pour le marché chinois.

2012

image

TELMA lance la gamme AF. Cette toute nouvelle génération de ralentisseurs, de type Axial, concentre l’ensemble des dernières innovations techniques de Telma, qui résultent de la maîtrise incontestée de TELMA dans le domaine du ralentisseur. Les tailles 3 et 5 sont les premières à composer cette nouvelle famille. La taille 2 verra, quant à elle, le jour en décembre.

2013

image

Telma commercialise le boîtier électronique iRCS (integrated Retarder Control System), qui intègre dans un seul et même module la commande et la gestion de la puissance du ralentisseur.

2014

image

La solution Plug & Play est dorénavant proposée à tous les clients : le boîtier électronique iRCS est directement monté sur le ralentisseur. Ce kit apporte de nombreux avantages notamment en terme de fiabilité, simplicité et compatibilité.

2015

image

Telma présente le ralentisseur AF8. Ce ralentisseur présente des caractéristiques et des performances inégalées sur le marché. Sa conception le destine spécialement aux conditions de transport extrêmes.

2016

Telma confie à un cabinet expert l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) de son système de frein à induction. L’analyse fait apparaître l’avantage indéniable des systèmes Telma sur l’environnement.

Contact Contact Contact Contact