Telma

Telma
dans le monde

Ralentisseur Telma
à bord

Le Laboratoire

d'Essais Telma

Découvrez nos prestations d'essais

ISO/TS 16949 ISO 14001 BS OHSAS 18001
Sécurité, Economie, Confort, Environnement
Telma
Produits & Applications
Principes de Fonctionnement

principes de fonctionnement d’un ralentisseur telma

video fonctionnement ralentisseur telma


Les freins à induction Telma, communément appelés ralentisseurs électriques ou électromagnétiques, permettent d’obtenir un freinage d’endurance : ils dissipent une part importante de l’énergie de freinage, soulageant ainsi les systèmes de freinage classiques.

Les freins à induction Telma dissipent l’énergie de freinage par la génération de courants de Foucault. Les freins à induction Telma sont constitués d’un stator fixe et d’une paire de rotors solidaire de l’arbre de transmission qui l’entraîne en rotation. Le stator et les rotors sont montés coaxialement en vis-à-vis ; un espace appelé entrefer sépare les rotors du stator, ce qui évite tout frottement.

Le stator tient le rôle de l’inducteur ; il est constitué d’une série paire d’électroaimants qui, lorsqu’ils sont parcourus par un courant électrique continu, génèrent les champs magnétiques nécessaires à la production des courants de Foucault dans la masse des rotors.

Les rotors tiennent le rôle de l’induit. Construits à partir d’un matériau conducteur spécialement étudié, les rotors sont parcourus par des courants de Foucault uniquement lorsqu’ils sont traversés par les champs magnétiques générés par le stator, tout en étant entraînés en rotation par l’arbre de transmission.

Les courants de Foucault, par définition, prennent naissance dans une masse métallique conductrice, lorsque celle-ci est placée dans un champ magnétique variable. Dans le cas des freins à induction Telma, la variabilité du champ magnétique à laquelle sont soumis les rotors est obtenue par la rotation de ses derniers. Les courants de Foucault s’enroulent autour des lignes de flux magnétiques, ils sont aussi appelés courants tourbillonnaires.

La génération des courants de Foucault dans la masse du rotor entraîne l’apparition de forces de Laplace qui s’opposent à la rotation du rotor. Le couple de freinage, ainsi produit et appliqué sur l’arbre de transmission, permet de ralentir le véhicule.

Les courants de Foucault produisent une élévation progressive de la température des rotors, qui évacuent cette chaleur dans l’air par ventilation.

Grâce aux freins à induction Telma, il est donc possible de ralentir efficacement un arbre en rotation sans friction et donc sans usure.

Les freins à induction semblent simples dans leur principe, mais font intervenir des lois physiques complexes comme la résistance des matériaux, l’électromagnétisme, la thermodynamique ou la mécanique des fluides. L’expertise reconnue de Telma dans le domaine du freinage par induction électromagnétique s’appuie sur une modélisation détaillée de l’ensemble des lois physiques qui interviennent dans le fonctionnement de ses freins à induction. La modélisation a été enrichie par des années d’expériences pratiques et d’essais en laboratoire qui ont toujours fait la différence.

Contact Contact Contact Contact